bio

2018:

Mon Réal is het Gentse duo Frank De Vos en Roeland Vandemoortele. Hun eerste cd Salmigondis kreeg in 2014 heel wat goede reviews bij de Franstalige en Nederlandstalige pers en dit leverde ook heel wat optredens op bij de zuiderburen.

Begin 2018  komt hun nieuwe EP uit… op hun nieuwe EP hoor je een duet met Neeka en Marie Warnant en werd er ook samengewerkt met Jacques Duvall, de tekstschrijver van het legendarische Banana Split van Lio. Op de EP klinkt het electronisch, met beats, gitaar en french all the way …..

Mon Réal , c’est le duo Gantois qui adore la menu de  la pop française. Leur premier CD , paru en janvier 2014 a reçu de bonnes critiques dans la presse francophone et néerlandophone. Quatre ans après les revoilà avec un nouvel EP : pop acoustique éléctro, completely french (interprétation Gantoise) et  inspiré par Daniel Darc….

Ils expriment leur amour pour la Wallonie en travaillant avec Marie Warnant , Jacques Duvall et les mixeurs Christian Martin et Erwin Autrique.

2016:

Mon Réal prépare un nouvel EP : un peu plus pop, un peu plus électro et un peu plus Belge….

C’est Jacques Duvall (Lio, Chamfort, Daho, Marc Moulin….) qui a écrit les paroles pour le premier single “tu n’as encore rien vu…”, Christian Martin au mixage et Marie Warnant au backing vocals. Sortie prévue du premier single : fin mai – début juin….

2014:

Loin du Québec et des feuilles d’érable, Mon Réal culmine sur les hauteurs fantaisistes du plat pays. La Belgique, berceau du surréalisme et des histoires drôles, abrite en effet ce curieux projet, chanté dans la langue de Salvatore Adamo. D’origine flamande, le chanteur Frank De Vos entretient ici ses rêves d’enfance, sa passion pour la France et ses belles romances. Perché sous les voûtes d’un grenier gantois, l’artiste imagine la possibilité d’une autre chanson française : un monde à part, esquissé à l’écart du brouhaha et du train-train quotidien.

Inspirés par les films de Jacques Tati et les ritournelles de Françoise Hardy, les morceaux de ce premier album caressent des envies d’ailleurs à travers des récits gorgés d’humour et d’une pointe de nostalgie. Pop, naïve et décontractée, la musique de Mon Réal embrasse la Belgique et enjambe les sempiternelles querelles linguistiques pour libérer sa version moderne et décomplexée d’une chanson française triple A.

Acoustique, atypique et aventureuse. Une valeur sûre.

Advertisements